Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Dès la petite enfance, j’ai été témoin de phénomènes et de sensations particulières. Adolescent et sans références sérieuse, il m’était impossible de les expliquer.
Comme vous pouvez vous en douter, cela n’a pas été des plus facile.
Dès lors, j’ai beaucoup appris et étudié afin de trouver des réponses cohérentes, susceptibles de m’aider dans la compréhension de ces phénomènes pour le moins particuliers.
Je suis de premier abord cartésien, et comme Saint-Thomas, je ne crois, que ce que je vois !
Je laisse toujours la porte ouverte à ce que l’on peut me raconter, mais n’en garde pas moins beaucoup de recul et un œil critique.

Pour faire court :
Ces capacités cérébrales différentes s’expriment donc assez précocement, chez les sujets qui – comme moi – présentent ces dispositions particulières.

Schématiquement :
Certains sont faits pour des sports d’endurance telles la course ou la natation, d’autres ont des prédispositions intellectuelles poussées.
Ils comptent, mémorisent, analysent avec des facilités déconcertantes.

Il y a là pour moi des prédispositions naturelles, innées.
Et à travers toute cette population certaine voient, et c’est là que commence mon histoire.

Pour en savoir plus : Lire l’interview

Voir, canaliser :

Les clairvoyants ou les oracles naissent avec cette faculté, qui se développe selon moi, avec la maturité, en relation avec certaines parties du cerveau.
Certains d’entre nous pensent que tout le monde possède ces capacités. À titre personnel je fais bien la différence entre un intuitif, un clairvoyant, et un médium. L’intuition concerne tout le monde, la clairvoyance est une capacité spécifique, et la médiumnité la possibilité de rentrer en contact avec des énergies opérantes sur d’autres plans.
Ces qualités s’expriment généralement en faisant tronc commun pour un médium, mais pas forcément pour un clairvoyant !